Le premier site de rencontre pour TOUS les animaux

Déjà membre ? S'identifier

Nouveau? S'inscrire

Dossiers Chiens

Comportement chien

Mon chien a peur en voiture

Visuel

Voyager avec Médor peut être un véritable plaisir mais cela peut également relever du défi s'il ne supporte pas la voiture, voire tourner au cauchemar. Des méthodes adaptées, basées sur l'habituation et la désensibilisation, aideront notre compagnon à quatre pattes à surmonter son angoisse. C'est à nous de faire preuve de compréhension et de patience vis-à-vis de lui.

 

Qu'il s'agisse d'un traumatisme ou d'un défaut d'apprentissage, on peut observer des répercussions physiques et biologiques (regard fuyant, queue repliée sous l'abdomen, oreilles en arrière ou bien encore salivation excessive, tremblements, apparition de pellicules, gémissements, tentatives de fuite, menaces, vomissements, diarrhées émotives...) qui sont le signe d'un stress intense. Le forcer à monter en voiture ne peut l'aider à vaincre sa peur, au contraire ! Cela peut même accentuer son aversion.

 

Que faire s'il refuse de monter en voiture ?

Pour commencer, ne le forçons pas à subir une situation qui l'effraye. Le risque de briser la confiance qu'il a en nous et de créer un traumatisme supplémentaire est bien réel. Le mieux est de rester neutre, calme et d'éviter tous gestes ou mots rassurants qui viendraient justifier sa peur. S'il n'y a aucune réaction de notre part, il n'y a forcément aucune raison de s'inquiéter.

 

Sa place doit être à l'arrière, sur la banquette (avec une ceinture de sécurité adaptée) ou dans le coffre (avec une barrière de protection ou un filet de sécurité), mais en aucun cas entre nos jambes ou sur le siège avant passager. C'est dans un lieu sécurisé (jardin, cour) que vont débuter les exercices. La voiture doit être toutes portes ouvertes et moteur éteint. Servons-nous de friandises ou de son jouet préféré selon ses préférences, lançons-le dans la voiture ou déposons les morceaux de nourriture pour l'amener jusque dans la voiture et répétons l'exercice sur plusieurs jours. Plus tard, nous pourrons passer à la fermeture des portes qui devra se faire graduellement, une par une, et sur plusieurs jours.

 

Lorsque notre compagnon à quatre pattes sera capable de rester calme dans la voiture fermée, nous pourrons alors mettre le contact. Cette étape devra se faire portes ouvertes de manière à lui laisser la possibilité de sortir s'il en ressent le besoin et toujours avec l'aide de friandises ou de jouets. Comme précédemment, nous procéderons graduellement à la fermeture des portes du véhicule. Une fois que notre toutou ne manifestera plus de signe d'inquiétude, nous pourrons effectuer quelques mètres avec lui à l'arrière, en augmentant peu à peu les distances parcourues. N'oublions pas de rester neutre et de l'ignorer : notre simple présence suffit à le rassurer. Laissons-lui quelque chose pour l'occuper afin de faciliter les trajets comme un os ou un jouet creux tartiné de nourriture appétante.

 

N'allons pas trop vite sous peine de rendre impossible cet apprentissage. C'est à force de patience et de persévérance que nous aiderons notre fidèle ami à vaincre sa peur.

 

 

Victoria Chasle Castillo

Spécialiste des relations Homme/Animal





pets-dating en 1 clic
Rejoignez la communauté Pets dating ! Le premier site de rencontre de TOUS les animaux ! Inscrivez-vous !